Complémentaire Étranger

Économisez et obtenez facilement la meilleure protection à l’étranger !
Notre algorithme va analyser 290 possibilités parmi 18 assurances

Le meilleur ou rien

ComplémentaireÉtranger

Économisez et obtenez la

meilleure protection à l’étranger

Complémentaire protection étranger

Les voyages et séjours à l’étranger sont fréquents dans une vie. Qu’ils soient pour le tourisme, les affaires ou les études. 

C’est l’une des couvertures les plus importantes à avoir car tous les pays ne sont pas identiques en termes de frais et les conséquences financières d’une hospitalisation à l’étranger ou d’un rapatriement peuvent être coûteuses. 

Nous allons découvrir comment nous sommes couverts en LAMal, ce que couvre la complémentaire de couverture à l’étranger et quels sont les points importants à connaître. 

Partenaires officiels des 16 plus grandes compagnies d'assurance maladie en Suisse, nous vous aidons à comparer !

Complémentaire étranger et rapatriement

Les voyages et séjours à l’étranger sont fréquents dans une vie. Qu’ils soient pour le tourisme, les affaires ou les études. 

C’est l’une des couvertures les plus importantes à avoir car tous les pays ne sont pas identiques en termes de frais et les conséquences financières d’une hospitalisation à l’étranger ou d’un rapatriement peuvent être couteuses. 

Nous allons découvrir comment nous sommes couverts en LAMal, ce que couvre la complémentaire de couverture à l’étranger et quels sont les points importants à connaître. 

Que couvre la LAMal ?

Il faut tout d’abord distinguer les coûts en UE/AELE et ceux hors EU/AELE. 


En UE/AELE

Lors d’un séjour temporaire, l’assuré.e peut, sur présentation de sa carte européenne d’assurance, se faire soigner et être pris.e en charge. Ce droit prend en compte uniquement les urgences maladie ou accident ainsi que la maternité. 

Il est tout de même important d’être conscient.e que ce sera aux conditions du pays et que la majorité de ces pays ont des participations à la charge de l’assuré.e. De plus, cette participation est généralement à régler sur place. 

Par exemple, lors d’une hospitalisation en France, la participation est de 20%. 


Hors EU/AELE

Lors d’un séjour, cette fois hors EU/AELE, la carte européenne ne sera plus valide et c’est la LAMal qui se chargera de vos coûts liés à une urgence. Cette fois nous devrons distinguer deux points : un traitement d’urgence ou une hospitalisation. 

Traitements d’urgences : Les traitements d’urgence à l’étranger, seront couverts à hauteur du double du tarif Suisse. (2x ce que ça aurait coûté en Suisse). 

Hospitalisation à l’étranger : ce sera cette fois 90% pour coût de ce que ça aurait coûté en Suisse qui sera couvert. En effet, en Suisse, lors d’une hospitalisation les assureurs prennent en charge le 45% et le 55% sera pris par la confédération. Le 90% correspond donc au double de ce qu’aurait payé l’assureur. 

Attention : certains pays vont coûter bien plus cher qu’en Suisse. Le pays que nous donnons toujours comme exemple : les USA. Avec uniquement la LAMal, vous pourriez vous retrouver avec une facture importante en cas d’hospitalisation. 

 

Que couvrent les complémentaires ?

Comme souvent, elles seront différentes entre chaque caisse maladie. Il est donc important de bien choisir car les différences peuvent être importantes et avoir des conséquences. 

Le meilleur remboursement : 100% du coût à l’étranger pendant 12 mois d’affilée. 

Les pièges : certaines compagnies ont un nombre de jours maximum consécutifs à l’étranger (attention donc aux longs séjours). D’autres ne couvrent pas la totalité des coûts et auront un %. En fonction des pays ce % à votre charge sera important. 

Il est important de bien choisir et nous vous recommandons d’utiliser notre comparateur de complémentaires pour avoir un aperçu clair des différents remboursements. 

Médicaments achetés à l'étranger

Que ce soit dans la LAMal ou la complémentaire ils peuvent être remboursés quand ils sont nécessaires au traitement d’urgence à l’étranger. 

Soins planifiés à l'étranger

En LAMal : la règle est la suivante : il faut que le traitement nécessaire ne soit pas disponible en Suisse ou qu’il y ait un délai beaucoup trop long. Ce sera tout de même au médecin conseil de l’assurance de décider s’il accorde ou non le remboursement des coûts à l’étranger. 

En LCA : comme souvent, il faudra comparer. Peu de compagnies proposent un remboursement d’un traitement volontaire à l’étranger. Bien souvent ce n’est que l’urgence qui est remboursée. 

Il est cependant possible de trouver des compagnies qui vont allouer un budget journalier à l’étranger et vous permettre une plus grande souplesse de traitement. C’est donc possible. 

Rapatriement de  l'étranger

Avec uniquement la LAMal vous n’avez le droit à aucun remboursement en cas de rapatriement d’urgence de l’étranger. 

A titre d’exemple : un rapatriement en avion/ambulance de Thaïlande ou des États-Unis, coûtera environ CHF 100 000.-

La majorité des assurances complémentaires va, cette fois, couvrir la totalité du rapatriement. Il faut toutefois que ce dernier se fasse d’hôpital à hôpital et soit nécessaire. 

 

Que couvre la LAMal ?

Il faut tout d’abord distinguer les coûts en UE/AELE et ceux hors EU/AELE. 


En UE/AELE
 : 

Lors d’un séjour temporaire, l’assuré.e peut, sur présentation de sa carte européenne d’assurance, se faire soigner et être pris.e en charge. Ce droit prend en compte uniquement les urgences maladie ou accident ainsi que la maternité. 

Il est tout de même important d’être conscient.e que ce sera aux conditions du pays et que la majorité de ces pays ont des participations à la charge de l’assuré.e. De plus, cette participation est généralement à régler sur place. 

Par exemple lors d’une hospitalisation en France, la participation est de 20%. 


Hors EU/AELE
 : 

Lors d’un séjour, cette fois hors EU/AELE, la carte européenne ne sera plus valide et c’est la LAMal qui se chargera de vos coûts liés à une urgence. Cette fois nous devrons distinguer deux points : un traitement d’urgence ou une hospitalisation. 

Traitements d’urgences : Les traitements d’urgence à l’étranger, seront couverts à hauteur du double du tarif Suisse. (2x ce que ça aurait coûté en Suisse). 

Hospitalisation à l’étranger : ce sera cette fois 90% pour coût de ce que ça aurait coûté en Suisse qui sera couvert. En effet, en Suisse, lors d’une hospitalisation les assureurs prennent en charge le 45% et le 55% sera pris par la confédération. Le 90% correspond donc au double de ce qu’aurait payé l’assureur. 

Attention : certains pays vont coûter bien plus cher qu’en Suisse. Le pays que nous donnons toujours comme exemple : les USA. Avec uniquement la LAMal, vous pourriez vous retrouver avec une facture importante en cas d’hospitalisation. 

Que couvrent les complémentaires ?

Comme souvent, elles seront différentes entre chaque caisse maladie. Il est donc important de bien choisir car les différences peuvent être importantes et avoir des conséquences. 

Le meilleur remboursement : 100% du coût à l’étranger pendant 12 mois d’affilée. 

Les pièges : certaines compagnies ont un nombre de jours maximum consécutifs à l’étranger (attention donc aux longs séjours). D’autres ne couvrent pas la totalité des coûts et auront un %. En fonction des pays ce % à votre charge sera important. 

Il est important de bien choisir et nous vous recommandons d’utiliser notre comparateur de complémentaires pour avoir un aperçu clair des différents remboursements. 

Médicaments achetés à l'étranger

Que ce soit dans la LAMal ou la complémentaire ils peuvent être remboursés quand ils sont nécessaires au traitement d’urgence à l’étranger. 

Soins planifiés à l'étranger